Omer

Publié le par jelk

P1110926Manne de Gilbert Quioc, cliquez sur l'image

 

Ivre de colère1
Erre un peuple amer
2
S’en allant glaner
Dessous la rosée
du pain
3 par omer*

 

de Jean-Luc Aotret

 

*Alors que la Septante traduit omer par « poignée » et les auteurs chrétiens ultérieurs par « gerbe », les rabbins considèrent qu’il s’agit d’une unité de mesure définie en Exode 16:36 comme un dixième d’epha (équivalant à environ 4 kilogrammes). http://fr.wikipedia.org/wiki/Korban_haomer


1- le premier vers se termine par une rime fratrisée c'est à dire annexée (la dernière syllabe est reprise au début du vers suivant) et fondée sur un calembour "erre un" pour "airain" en rapport avec l'épisode des serpents brûlant du chapitre 21 des Nombres où il s'agit pour Moïse d'élever un serpent d'airain à une hampe afin de conjurer le malheur.
2- amer en référence également aux herbes amères (Ex 12.8) de la fête de la Pâque juive
3- préfigurant le pain du ciel (Jn 6.32)


Publié dans chinquains

Commenter cet article