Des lunes d'amitiés

Publié le par jelk

050-Haisha-Lune-ivre

 

à Dông Phong

 

Le vent d'Est souffle où il veut, y compris en Armorique
et Gwarlarn, lui ne s'en offusque même pas...
Il le laisse semer ses rimes asiatiques
dans le carré fertile d'un sol à fatras,

dans le sillon d'un temps qui ne cesse pas d'être,
dans des courtils verbeux sous la folie des hêtres.
On voit alors fleurir, sur la lande bretonne,
la prosodie d'Orient où l'haïkus drageonnent.

On voit tankas et quintils qui croisent le vers,
en virtuelles lices d'un cyberespace,
pour des tournois floraux où le combat s'efface
derrière le plaisir que la joute confère.

On voit le pérégrin, d'une terre lointaine,
baguenauder ses mots en passant les poternes,
balader son "françois" sous l'oriflamme en berne
d'une cité ducale où s'adoucit sa peine.

Face à la cathédrale, l'hélas en anaphore,
il convie Mélusine, pétrifiée par son sort,
à rallier sa quête plus loin vers le Ponant
pour danser la semaine avec les korrigans.

Enfant d'une poétique du quotidien,
l'homme devient bientôt poète sans frontières
partageant sur la toile, avec l'âme fière,
le trésor littéraire légué par les siens.

Les vieilles forme Viêts festonnent la fenêtre,
de l'interface tour, fermée d'une clausule
en guise de persienne et la hulotte hulule
perchée sur la bannière où Pierrot règne en maître.

Il est le gardien pâle du cycle des lunes
d'amitiés poétiques que jamais aucune
controverse ne vient troubler de ses débats,
car, tel celui de la butte, y veille le chat !

Blanches, rousses ou noires, elles président,
ainsi que des Moires, aux destinées des plumes.
Fileuse d'inspiration Sélène dévide
sous le grand et blanc réverbère qu'elle allume.

de Jean-Luc Aotret


Publié dans monts et vaux

Commenter cet article

Dông Phong 29/07/2014 09:43


N'ayant pas vu cette publication auparavant, je te prie, cher Jean-Luc, d'excuser le retard de mon sincère remerciement.


Merci aussi à Jakez pour ses aimables paroles.


J'espère que ces Lunes d'amitié seront publiées dans les mois à venir.


Bien amicalement.


Dông Phong


 


 


 

MONTI Marjan 29/05/2014 11:25


Bonjour,


 


je pratique la Généalogie depuis plus de 25 ans. Et je viens de découvrir qu'un de mes ancêtres (années 1700), vigneron de spn état, faisait précéder sa signature d'une échelle à 5 barreaux.


J'ai vu l'article concernant ce sujet sur le site. Mais quelqu'un pourrait-il me donner le sens exact de cette échelle en rapport avec les vendanges ? D'avance merci


Cordialement

Jacques Premel-Cabic 26/05/2014 18:36


Merci à vous deux Jean-Luc et Hung,  pour tout ce que vous m'apportez..........depuis " La lune au carré " qui fut le jeu "matriciel", ou tout a commencé, l'évènement genèse de ma découverte
de "Temps Pestif", prolongé quelque temps  plus tard par l'avènement incroyable de "Terre Lointaine", deux blogs magiques, qui je n'ai pas peur de l'affirmer, ont changé le cours de mon
existence. De grands mots peut-être, mais qui ne sont que l'exacte vérité.


Alors symboliquement pour bien montrer le lien unique, l'union magnifique, le mariage éclatant entre "Temps pestif" et "Terre Lointaine", je citerai ce vers "alexandrinisé" extrait du poème
"Un  autre monde" dédié à l'ami Dông Phong


"Une lune de miel au bras d'un arc-en-ciel"............mais avant tout cela bien sûr  il y eut :


 


                            "AN AMZER POESIES"


 


Eternellement, bien à vous deux !!!!


Jacques.