Cendres d'hier

Publié le par jelk

château de Kerstears photo Jalm

Je suis un enfant de l'hiver
Que vent mauvais jamais n'atteint
Soufflant déjà tôt le matin
sur les cendres froides d'hier

Bravant ce temps qui me veut taire
Et ces esprits par trop chagrins
Je suis un enfant de l'hiver
Que vent mauvais jamais n'atteint

Voulant croire que sur la terre
Il est toujours un lendemain
Je continue sur ce chemin
Mon seul désir en bandoulière
Je suis un enfant de l'hiver
Que vent mauvais jamais n'atteint

de Jean-Luc Aotret

Publié dans rondels

Commenter cet article

jacques Premel-cabic 20/11/2007 16:05

Je crois que le remplacement du mot "résonne" par le mot "scintille" serait encore plus opportun, eu égard à ton merveilleux poème !!!

jacques Premel-cabic 20/11/2007 15:51

                                                     Jean-Luc,
 
                                       J' aime le  chant de l' hiver
                                       Du pas sur l'herbe givrée,
                                       Du cristal  dans l'aube claire
                                       Qui résonne sous ton pied .
                                            
Petit quatrain en hommage à ton grand talent,
Bien à toi,
Jakez
 

colette 15/11/2007 08:26

J'adore ton texte Jean-Luc, une vraie musique de lumière !

Ólöf¶ 13/11/2007 09:25

Fleurissent en toute saison les baguenaudes, véritables piles solaires poétiques. Merci.

DaniÚle 12/11/2007 00:35

Pour la chaleur qu'il distribue tout au long des chemins, Merci à "l'enfant de l'hiver".
Bonne semaine !