Coeur volé

Publié le par jelk

Mon triste coeur bave à la poupe,
Mon coeur couvert de caporal :
Ils y lancent des jets de soupe
Mon triste coeur bave à la poupe :
Sous les quolibets de la troupe
Qui pousse un rire général,
Mon triste coeur bave à la poupe,
Mon coeur couvert de caporal.

Ithyphalliques et pioupiesques
Leurs quolibets l'ont dépravé.
Au gouvernail, on voit des fresques
Ithyphalliques et pioupiesques.
O flots abracadabrantesques
Prenez mon coeur, qu'il soit lavé.
Ithyphalliques et pioupiesques
Leurs quolibets l'ont dépravé !

Quand ils auront tari leurs chiques
Comment agir, ô coeur volé ?
Ce seront des hoquets bachiques
Quand ils auront tari leurs chiques
J'aurai des sursauts stomachiques
Moi, si mon coeur est ravalé :
Quand ils auront tari leurs chiques,
Comment agir, ô coeur volé ?

Mai 1871.

Arthur Rimbaud (1854-1891)

Publié dans triolets

Commenter cet article

Ólöf 25/09/2007 11:33

Orgiaque, carnevalesque, pantagruélique.

colette 22/09/2007 17:25

Ah, la poésie " abracadantesque " de notre cher Arthur, c'est fabuleux !