Fantôme alpin

Publié le par jelk

Mignonne d'Aspremont
Allons voir ta maison
Blanche et peinte d'azur
Autour des ouvertures
Dans un autre roman
D'Arthur tu fends le cœur
Ici tu es l'enfant
Du plus grand des voleurs
Pâle fantôme alpin
Tout au bout du jardin
Tu consolas ta mère
Mais tu n'as jamais su
De celle qui s'est tue
Vraiment qui est ton père

de Jean-Luc Aotret (Nice 02/97)

Publié dans nice

Commenter cet article

Jean-Luc 16/09/2007 21:03

Tout à fait d'accord Colette, j'ai la chance d'avoir de la famille à Levens dans l'arirère pays Niçois où je me rends habituellement en fin d'hiver, alors pourquoi pas une rencontre en 2008, ça serait très sympa...
poétiquement

colette 07/09/2007 17:55

Très sympa mais quand tu passes à Nice on pourrait se dire bonjour , non ?
Sauf si tu préfères
garder le mystère
du maître d' An Amzer