Baguenaude du pertuis

Publié le par jelk

Au bajoyer de rive
Se risque la bergère
Petite flèche vive
Dont l'écluse est repère
Sur la berge arborée
Du chemin de halage
Elle accroche au perré
L'éclair de son plumage
Puis parcourant le bief
De ses envols brefs
Dans l'ombre du pertuis
Le hoche-queue s'enfuit
Pour paraître aussitôt
De nouveau sur le flot

de Jean-Luc Aotret

Publié dans baguenaudes

Commenter cet article

Jacques Premel-Cabic 10/07/2007 10:30

Je reviens sur ce poème, que je lis chaque jour. Il me hante.........en quelque sorte, mais de manière positive. En fait j' en veux  énormé-ment à Jean-Luc.................car j' aurais tellement aimé en être l'auteur !
Salut à toi et merci  Ô  Grand-Maître ! 

Jacques Premel-Cabic 08/07/2007 22:28

C' est délicieux et chantant. Un vrai petit bijou de poésie, comme je l' aime !
Quel bonheur !

DaniÚle 07/07/2007 11:00

Un délice de jolis mots... Et me voilà entraînée dans la danse de la frivole bergeronnette...