Allo

Publié le par jelk

Allo ici l'ombre, ici l'ombre,
les versets parlent aux inquiets
la rhapsodie hongroise c'est
l'anesthésie du plus grand nombre.

Allo ici l'ombre, ici l'ombre
les versets parlent aux inquiets,
si l'avenir apparaît sombre
des éclaireurs sont aux aguets

et ils bercent mon coeur qui sombre
tout chancelant et blême. Mais,
il s'en ira au vent mauvais
avec les feuilles qu'on dénombre.
Allo ici l'ombre, ici l'ombre
les versets parlent aux inquiets.

de Jean-Luc Aotret (rondels rebelles)

Publié dans rondels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ólöf 09/05/2007 23:17

Merci, cette précision s'imposait... Moi qui cherchais du non-sens et trouvais partout sagesse et finesse! Cela dit, c'est très intéressant de réanimer des vieilles guises de poésie, il y a comm un équilibre se rétablit... (A noter que j'ai délaissé le pseudo Olwenn - il serait bon que cela se voie sur la liste de liens... merci!)

Jelk 08/05/2007 10:41

Mise au point sur l'utilisation contemporaine de la "baguenaude":
 

 
 

Il faut savoir, d'une part que la définition d'une baguenaude médiévale est largement sujette à caution, voire peut-être erronée (l'allégorie ou le double sens peuvent très bien  s'y cacher)... et que d'autre part j'utilise sciemment cette forme moyenâgeuse assez imprécise avec beaucoup de liberté, utilisant à dessein les deux sens que recouvre actuellement le terme français en m'imposant la contrainte supplémentaire d'y glisser systématiquement le nom du lieu de la "baguenaude/flânerie". En fait c'est un prétexte au jeu et à la dérision poétique où la règle reste secondaire. Je pense que c'était vraisemblablement l'esprit des baguenaudeurs du XVème, en tout cas c'est le mien aujourd'hui!
 
 

de Jean-Luc Aotret

Jelk 08/05/2007 09:44

Salut Olöf ! tu as raison, ce n'est pas une baguenaude (vraie ou fausse...) c'est un "rondel rebelle" comme bien d'autres qui suivront. Ce blog est aussi consacré à toute les formes de poésie médiévale réutilsées pour une expression contemporaine, à suivre...

Ólöf 07/05/2007 20:05

hou que voilà un texte qui me plaît - courageusement/ rageusement de circonstance (rage froide de bon aloi) mais justement, il est trop plein de sagesse pour être une "baguenaude". Merci...