Pallas

Publié le par jelk

" Iras maris frangit "
Cette mer agitée
Erasme l'a calmée
Sans aucun autre rite
Sur le rocher un ange
Nous dit le lieu du temps
Dans un décor étrange
Pallas nous y attend
Sous son manteau de nuit
La vierge prend pitié
Des pèlerins contrits
Déposant à leurs pieds
L'obole inattendue
De quelque argent perdu

Jean-Luc Aotret (Nice 02/07)

Publié dans nice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olwenn 13/04/2007 22:00

Pas assez vide de sens, pas assez plein de "sotte plaisanterie"...Fantaisie, oui!

Jelk 28/03/2007 13:26

Pourquoi ne le serait-ce pas ? !!

Olwenn 27/03/2007 22:45

hmm... est-ce bien une baguenaude?