Le grand défi

Publié le par jelk

Voici une baguenaude morbidement optimiste en 21 hexamètres...
 
Le grand défi

À Jean-Luc Aotret

Rien ne sert de mourir.
Il faut un coin de mousse
où reposer son chef
ou une pierre douce
en guise d’oreiller
pour ne plus s’alarmer.
Avoir toute sa tête
près du bonnet glacé
ne remplacera pas
le franc croque-monsieur
saupoudré de chaux vive.
Car à la Saint-Humus
le festin bat son plein
envers et contre tous.
Le grand Générateur
nous passera le sel
en pourvoyeur zélé.
Sans amasser de bague
– nos deux mains lasses veillent –
jusqu’à une autre aurore
Il triera son trésor.

© Olivier Cousin, 2007

Publié dans baguenaudes

Commenter cet article